Romain Gourmoud a déjà fait ses preuves dans le domaine de la cuisine haut de gamme, notamment grâce à deux restaurants étoilés au guide Michelin, La Rotonde et Léon situés à Lyon. Aujourd’hui, il va nous transmettre ses années d’expérience accumulées.

Le désir de devenir chef est toujours à portée de main, même un informaticien peut devenir un grand chef lorsque le chef français Romain lui enseigne.

 

Romain Gourmoud – Chef de cuisine instructeur à l’école de Ferrières

 

Chef Romain, vous êtes un chef et formateur français expérimenté, qui vous propose diverses expériences excellentes dans la gastronomie. Comment votre carrière de chef a-t-elle commencé ? Pourquoi êtes-vous devenu chef ?

J’ai commencé à cuisiner grâce à l’histoire de ma famille : du côté de mon père, nous avions l’Auberge de famille. L’amour de la nourriture et la tradition française m’ont aussi donné envie de commencer dans ce domaine. J’ai commencé ma carrière à Lyon (ville natale) dans un restaurant 2 macarons Michelin (Léon de Lyon) avec le chef Joseph Viola.

 

Quelle école culinaire avez-vous fréquenté en premier ?

J’ai commencé chez Jehanne de France à Lyon.

 

Au début de votre carrière, vous avez travaillé en tant que demi-chef de partie au restaurant 2 étoiles Michelin Léon de Lyon. Comment cette période vous a-t-elle affecté en tant que cuisinier aujourd’hui ?

Cela m’a apporté de la rigueur et l’amour de la cuisine.

 

 

Votre passage en tant que chef de partie au restaurant La Rotonde (Casino Le Lyon Vert), étoilé au guide Michelin, dirigé par Monsieur Philippe Gauvreau – Qu’avez-vous appris le plus ?

J’ai beaucoup appris sur la cuisine moderne avec un goût méditerranéen et cela m’a beaucoup aidé à développer ma cuisine.

 

Vous avez travaillé comme instructeur de cuisine pendant 2 ans au prestigieux Institut Paul Bocuse en France. Comment vous sentez-vous quand vous regardez ces jours-ci ?

Cela fait partie de mes meilleurs souvenirs ! Grâce au chef Alain Lecosec, j’ai appris à partager mes expériences et ma passion avec mes étudiants.

 

 

Après plusieurs lieux bien connus du monde culinaire français, vous travaillez maintenant en tant que chef de cuisine et formateur pour Ferrières, l’École de l’excellence à la française à Paris. En quoi consiste ce travail ? Quelle est votre configuration culinaire ?

Mon travail consiste à enseigner aux personnes qui souhaitent changer de carrière (par exemple : un informaticien qui souhaite devenir chef) et à leur enseigner les bases de la gastronomie française pour les aider à poursuivre leur carrière de chef. Je travaille également en étroite collaboration avec le chef Patrick Juhel (chef exécutif de Ferrières – MOF).

 

Cuisine française traditionnelle avec une touche de modernité – laquelle de vos créations décrirait le mieux ?

J’aime cuisiner des produits de base français qui ont une touche moderne avec des épices et des légumes/des herbes et/ou des huiles. À mon avis, la touche moderne est d’habiller une assiette qui maintient la tradition du plat principal.

 

Comment décririez-vous votre style culinaire aujourd’hui ?

Mon style est la cuisine traditionnelle, avec une petite touche de modernité.

 

 

La cuisine française évolue constamment. Où la voyez-vous aujourd’hui ?

Un retour aux sources en gardant une vision mondiale.

 

Avec autant d’influences extérieures inspirantes, à quoi ressemblera la cuisine française dans les années à venir?

Bases françaises qui tiennent compte des produits locaux et des saisons.

 

Quelles sont certaines de vos techniques de cuisson spéciales ?

La cuisson des légumes.

 

Utilisez-vous des épices moins connues dans votre cuisine ?

Grâce à mes différents voyages à l’étranger, j’aime cuisiner avec différentes épices et piments chili, grâce à ma femme, qui a grandi avec la nourriture épicée.

 

Et des légumes moins connus ?

Oui, des légumes d’Asie, du Brésil, du Maghreb et des « vieux légumes ».

 

Pouvez-vous partager certaines de vos dernières recettes avec nous ?

Au début de la saison hivernale : Joue de Boeuf braisé au saveur asiatique.

 

Si vous devez écrire votre propre livre de cuisine ; de quoi s’agirait-il ?

La cuisine traditionnelle avec les valeurs françaises.

 

 

Où trouvez-vous votre inspiration pour de nouvelles créations ?

Livres, voyages, réseaux sociaux et famille.

 

De nombreux chefs étrangers souhaitent travailler à Paris. Quelles sont les chances de trouver un emploi de cuisinier à Paris ?

 

Les possibilités sont nombreuses, car Paris est en constante évolution et enregistre toujours de nouvelles influences. C’est un endroit pour tout le monde !

 

Un endroit du monde où vous aimeriez travailler comme chef un jour ? (offres d’emploi internationales)

Lisbonne et le Japon… et bien sûr Lyon, la ville de la cuisine française et la ville de mon enfance. (rires)

 

Merci beaucoup, chef Romain !

 

Il n’est jamais trop tard pour devenir chef. Êtes-vous déjà un chef ?
Présentez-vous et vos compétences avec un profil sur Cook Concern !