Nadia Khemir : cusinière à domicile à Paris.

La cuisine fait partie des métiers dans lesquels la disproportion hommes/femmes est la plus marquée. En France, on note que 6% seulement des chefs de cuisine sont des femmes. Rien à voir donc avec une quelconque parité. Toutefois, lorsqu’on se promène sur les sites de chefs à domicile, on se rend compte que ces disproportions sont moins marquées. En fait, nous voulions rencontrer personnellement un chef à domicile parisien pour nous présenter les diverses activités et le type de public rencontré. Nous avons rencontré une femme-chef Nadia Khemir, qui nous a fait pénétrer dans son univers. Cuisinière à domicile depuis 5 ans, c’est une cuisinière du monde, qui utilise toutes les connaissances qu’elle a acquises durant son parcours professionnel pour livrer à ses clients tout ce qu’ils désirent. Voyons quel a été son parcours et comment se présente son quotidien.

Voir les profils de chef à domicile sur Cook Concern

 

Au commencement étaient le hasard la passion

Dans la famille de Nadia, parisienne originaire de Tunisie, la cuisine est une tradition. Son père était un chef de cuisine renommé et sa grand-mère faisait partie des cuisinières privées du président tunisien Bourguiba. A l’âge des 1eres orientations professionnelles, Nadia avait pourtant décidé de s’orienter vers un Bac Pro secrétariat et comptabilité. Elle nous raconte que ce choix ne la satisfaisant pas, elle avait décidé de changer d’orientation. Participant à différents salons sur l’orientation, elle fit alors des rencontres déterminantes pour son métier en devenir. Elle nous raconte que rencontrer des chefs tels que Jean-Paul Ledanoix parlant de leur métier avec tant de passion lui a ouvert les yeux et tracé beaucoup plus clairement le chemin à suivre. Elle effectue alors son BEP en alternance au Petit Bofinger, spécialiste des banquets de luxe de la vie parisienne avant d’y être embauchée  comme commis et de gravir tous les échelons jusqu’à chef de partie en l’espace d’1 an.

 

De grand hôtel à grande cuisine dans des adresses de renommée mondiale

Un peu lassée des banquets et de son travail de traiteur, Nadia fait alors jouer ses talents et ses connaissances pour intégrer tour à tour différents grands hôtels parisiens, mais également en Suisse et sur les bateaux de croisière. « Je ne restais jamais plus d’1 an, mais la diversité des types de cuisine pratiqués et les rencontres diverses m’ont permis d’acquérir un bagage important d’expériences et de connaissances, décisifs pour la suite de ma carrière. » La plupart du temps en tant que chef de partie ou second de cuisine, Nadia a suffisamment de cordes à son réseau pour pouvoir cumuler ces expériences tellement enrichissantes. Notons aussi que sur certains bateaux de croisière et pour des restaurants privés, elle a même exercé le poste de chef de cuisine. Nadia a aussi été chef traiteur au Triomphe, célèbre restaurant parisien. «Le monde de la cuisine, c’est un petit monde où tous se connaissent. Ce monde n’a pas eu besoin de facebook pour tisser sa toile. Si tu es un bon cuisinier, tu auras toujours quelqu’un pour te recommander à tel ou tel poste. » En tout, la carrière de Nadia dans ces grands hôtels s’est étalée sur une dizaine d’années. Mais, en 2009, arrivée à un âge où elle commencait à avoir envie de se poser, elle a peu à peu mis en place son projet personnel.

 

Les cours de cuisine et le tremplin vers une carrière indépendante

C’est alors que Nadia a décidé de se lancer dans le métier des cours de cuisine. A la fin des années 2000, le phénomène était à la mode et nombreux étaient les projets qui fleurissaient. Elle a travaillé pendant 4 ans pour « cook and go » et « le labo culinaire » et estime que cette expérience a parfaitement complété ce qu’elle avait déjà acquis au préalable. De plus, le milieu des cours de cuisine est idéal pour effectuer des tas de rencontres de tous types. « J’étais de plus en plus sollicitée pour des diners dans des soirées privées et de nombreux amis me suggéraient de me mettre à mon compte. » De fil en aiguille, le carnet de contacts de Nadia était de plus en plus rempli et le passage à une carrière indépendante s’est alors fait de manière plus ou moins naturelle. « Alors que j’étais en arrêt maladie de manière prolongée, j’ai passé en revue toutes les possibilités que j’avais de pouvoir mettre en place mon projet personnel. J’ai découvert les carnets de type « Groupon » et constaté qu’il n’y avait pas de concurrence dans ce milieu-là. J’ai donc lancé mon affaire. » En fait, Nadia était bien dans l’air du temps. Parmi les pionnières dans les rangs des chefs à domicile, elle prenait le train en marche d’une tendance qui allait s’installer durablement dans son époque.

 

Cuisinière à domicile à Paris : entre touristes, privés, petites et grandes entreprises

Le succès ne s’est pas fait attendre. Les 2 célèbres plateformes « la belle assiette » et « invite1chef » ont toutes 2 été créées en 2012 et ont donné la cadence à la mode de la cuisine à domicile. « Bien sûr, j’ai encore mon profil sur ces sites mais j’ai bloqué les options du calendrier. Je n’ai aucunes disponibilités durant les prochains mois. » A quel type de public a-t-on affaire lorsqu’on est chef à domicile à Paris ? A cette question, Nadia nous répond que le public est très varié. En fait, le réseau tissé durant les étapes précédentes de sa carrière, lui ont permis de multiplier les rencontres et les clients potentiels. Elle ne sous-estime pas non plus le rôle des plateformes en ligne dans son succès, au moins au début. Pour les touristes étrangers qui cherchent un cuisinier à domicile, ces portails représentent un lieu sûr. En effet, les évaluations par les clients et la possibilité de consulter ces dernières dans les différentes langues facilite l’approche. « Beaucoup de clients me contactent via Facebook ajoute-t-elle ». Nous avons demandé à Katia de nous compter quelques-unes de ses expériences avec des touristes étrangers. « Les clients me réservent le plus souvent pour cuisiner dans leur suite à l’hôtel, mais les réservations sur des péniches de location ne sont pas rares non plus. La majorité des touristes étrangers sont américains, anglais, espagnoles et canadiens. Ils veulent vivre une expérience particulière et réservent un chef à domicile le plus souvent pour le soir de leur arrivée ou pour fêter leur départ. » Dans la plupart des cas, les groupes vont de 4 à 6 personnes. Toutefois, des réservations pour 2 ne sont pas rares et les groupes peuvent aller selon les circonstances jusqu’à une trentaine de personnes. Nadia cuisine toujours seule mais elle emploie du personnel pour effectuer le service.

Nadia prépare seule ses créations même pour des groupes de 30 personnes

Une cuisinière polyvalente qui s’adapte à son public

Nadia sait à peu près tout faire. Lorsque ses clients la réservent ce sont eux qui choisissent les plats. Même si elle a effectué ses classes dans la cuisine traditionnelle francaise, ses différentes expériences et rencontres l’ont amenée à croiser la plupart des types de cuisine. Elle a une certaine affinité pour la cuisine méditerranéenne de par ses origines et excelle également dans la cuisine italienne. Cuisine du monde, créole, asiatique, tout peut être au programme lorsque vous réservez Nadia. Il suffit de demander. Jetons à présent un coup d’œil sur certaines de ses créations.

Nadia propose tout type de cuisine dans ses services

Voir le profil professionnel de Nadia sur Facebook