Beaucoup de gens croient encore que la cuisine d’Israël se définit exclusivement par les falafels ou le houmous. Le marché de Mahane Yehuda nous montre entre autres que la diversité est bien plus importante.

Le houmous est une spécialité de pois chiches, et dont la préparation dans de nombreuses parties du pays est connue de renommée mondiale. Pourtant, la cuisine israélienne est composée de beaucoup plus d’ingrédients, et les houmous et autres aliments locaux ne sont qu’une partie infime d’une gigantesque mosaïque.

LA NOURRITURE COMME CIMENT SOCIAL SUR LE MARCHÉ DE MAHANE YEHUDA

Il y a probablement très peu de choses sur terre qui peuvent relier les gens à travers toutes les frontières qu’elles soient rationnelles ou irrationnelles. En plus de la musique et de l’art en général, la nourriture a une de ces fonctions et rapproche les gens de quelque société qu’ils soient. Les conflits religieux et ethniques au sein de la société prennent alors le pas, la vaisselle, les goûts et la préparation de la nourriture pouvant fournir au peuple un inimaginable outil de cohésion. On pourrait presque dire : peu importe qui vous êtes, le plus important est ce que vous mangez.

Et à ce stade, en particulier le marché de Mahane Yehuda mérite que l’on s’y arrête. Appelé par les habitants de Jérusalem « Shuk », plus de 200 000 visiteurs s’y rendent chaque jour et s’arrêtent sur les différents aspects culinaires que présente ce dernier. En tant que touriste, vous tombez instantanément amoureux de son ambiance et des arômes qui volent dans l’air. De partout, ça sent les produits de la boulangerie, les fruits et légumes frais, le poisson et le fromage. Le café frais et les différents stands de nourriture contribuent à une explosion des sens. On peut dire que le Shuk est l’un des centres les plus importants de Jérusalem. C’est là en tout cas que bat le cœur de la ville.

MARCHÉ DE QUALITÉ – UNE RECOMMANDATION

Certes, quand on prend en considération la vieille ville de Jérusalem et son historique, il est difficile d’imaginer qu’un marché soit un endroit où il faille se rendre à tout prix. Pourtant, ce marché appartient à toutes les listes de choses à faire lorsqu’on se trouve à Jérusalem, un must à ne rater sous aucun prétexte.

Et même le soir il ne perd pas l’étincelle de son charme. Au fil des heures, les rues du marché se remplissent de plus en plus de monde. Les gens passent le temps et se détendent ensemble. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir des gens commencer à danser spontanément. Les cafés et les bars contribuent à l’effervescence du lieu, plaçant chaises et tables dans la rue. En conséquence, le marché se transforme en quelques minutes en un grand événement festif, répété quotidiennement.

Quiconque se trouverait dissuadé par la taille importante du marché peut être rassuré. Il y a des visites guidées tous les jours qui présentent aux touristes les meilleurs endroits et coutumes du lieu. En outre, des applications comme Bitemojo sont maintenant disponibles. Elles permettent de garder une vue d’ensemble sur les différentes possibilités et spécialités qu’offre le marché.