Lorsqu’on demande à des personnes dans le monde de nous citer le nom d’une spécialité culinaire typiquement française, une réponse fait bien souvent l’unanimité : les cuisses de grenouille. En effet, même dans des cultures voisines de l’Europe occidentale, il est rare de consommer ce type de produits et plus que la curiosité c’est bien souvent le dégoût qui s’en trouve associé. Le fait que les français mangent des cuisses de grenouille est très ancré dans l’imaginaire collectif européen et ce n’est pas sans raison que nos voisins britanniques, d’ailleurs eux aussi renommés pour leur grande  gastronomie (NDLR : ironique) nous surnomment les « frogs » (crapauds). Mais qu’en est-il réellement ? La consommation des grenouilles relève-t-elle plus du lieu commun que de la réalité ? Peut-on partir à la pêche aux grenouilles ou a-t-on à faire à un élevage ? Comment cuisine-t-on ces batraciens ? Autant de questions que nous allons survoler dans le cadre de cet article.

Les français mangent-ils des cuisses de grenouilles?

Qu’on se le dise, la consommation des grenouilles par les français n’est pas une idée reçue. La France en consomme près de 4.000 tonnes par an. A titre de comparaison, elle consomme 16.000 tonnes d’escargots, ce qui toutefois relativise légèrement la proportion. Toutefois, lorsqu’on discute ça et là, on constate que nombreux sont les français qui n’en ont jamais consommé. Il ne s’agit donc pas d’un plat typique tel que la blanquette de veau ou la quiche lorraine qui se retrouvent dans quasiment toutes les assiettes du pays, sauf bien sûr dans celles de nos amis végétariens. En fait, les grenouilles qui étaient consommées traditionnellement dans les campagnes sont devenus depuis le 18ème siècle une réelle délicatesse de la gastronomie française. Cette dernière, entre cliché et haute cuisine, n’a cessé d’être mise en avant et contribué au façonnement de son image. Nous ne sommes toutefois pas les seuls à consommer des grenouilles. Ainsi, ces dernières se consomment quasiment aux 4 coins du monde. Nos voisins allemands en consomment aussi mais seulement 1 tonne. En revanche, elles ont une place relativement importante dans la gastronomie américaine et en particulier en Louisiane, qui rappelons-le est une ancienne colonie française. Là ce sont les colons qui en ont introduit sa consommation. La ville de Rayne y porte d’ailleurs le surnom de « Frog city » ou encore « Frog capital of the world ». Nous sommes quelque peu surpris qu’il ne s’agisse ni de Lyon, ni de Paris. En tout cas, on le voit, les préjugés ont la dent dure.

Pêche aux grenouilles ou élevage?

L’image bucolique du pêcheur est bien réelle. Vous pouvez effectivement partir à la pêche aux grenouilles. Toutefois, il faut bien s’y connaître avant de les mettre dans votre assiette car certaines espèces sont toxiques. Toutefois, on estime que 99% des grenouilles consommées en France sont issues d’élevage. Et là aussi, vous risquez d’être surpris ! La majeure partie des grenouilles consommées en France sont élevées en Indonésie et sont commercialisées de manière congelée. Acheter des grenouilles fraîches ne signifie d’ailleurs pas acheter des grenouilles de France. Certains pêcheurs ou éleveurs de grenouilles regrettent d’ailleurs l’inexistence d’un label, fait incongru dans notre société labellisée de toutes parts. Ainsi, les grenouilles fraiches vendues en France proviennent le plus souvent de Turquie et sont vendues aussi chères que les grenouilles locales. Il y a aussi toute une hypocrisie des restaurants, parfois renommés, qui jouent sur l’image de ce produit, apparemment typiquement français, et pour lequel le client candide ne pourrait imaginer qu’il puisse venir d’ailleurs. Nous passerons ici sous silence les conditions de l’élevage, grandement controversées et cheval de bataille régulier des sociétés de défense des animaux.

Comment cuisine-t-on les cuisses de grenouilles?

Il existe plusieurs méthodes de préparation de nos batraciens préférés. De prime abord, soulignons le fait que seule la partie inférieure du corps se consomme et en particulier les cuisses. Mais chers utilisateurs, rassurez-vous, les cuisses de grenouilles à la vente sont en général prêtes à l’emploi. Si vous les avez pêchées, vous trouverez sur internet de nombreuses vidéos dans lesquelles on vous présente les meilleures manières de les disséquer. La façon la plus classique de préparer les grenouilles est de les paner. Vu de loin, elles peuvent d’ailleurs rappeler des ailes de poulets panées. Sinon, il est également commode de les préparer à la poêle, dans un beurre persillé. En ce qui concerne le goût des grenouilles, la plupart des consommateurs s’accordent sur le fait que la consistance rappellerait celle du poulet, tandis que le goût se rapprocherait de celui du poisson. Alors, vous êtes prêts à franchir le pas ? Commandez des cuisses de grenouilles pour les fêtes de fin d’année ! Vous trouverez de nombreuses adresses sur internet. Et si vous voulez manger français, pensez à bien en vérifier les origines !
Lien vers le site de Pierre François éleveur de grenouilles.