Il y a quelques jours nous vous présentions un retour sur l’histoire et sur la production du sel. C’est aujourd’hui son inévitable pendant que nous allons mettre au cœur de notre propos. Tout comme le sel, le poivre se trouve aujourd’hui sur toutes les tables. La facilité d’accès à ce dernier est un luxe qui a longtemps été réservé aux plus riches. A l’inverse du sel, la consommation de poivre n’est pas vitale pour le corps humain. Toutefois, le poivre constitue l’épice la plus fréquemment utilisée et certains ne peuvent s’en passer. Pourquoi le poivre a-t-il été qualifié d’or noir par le passé ? D’où vient-il et comment la production s’effectue-t-elle avant d’arriver sur notre table ? Autant de questions auxquelles nous allons tâcher de répondre dans cet article.

LE POIVRE : HISTORIQUE DE L’OR NOIR

Le poivre a été au cœur des enjeux commerciaux depuis la nuit des temps. Tout comme le sel, le poivre a été un moteur des relations commerciales dès l’époque antique. A la différence du sel, l’enjeu massif du poivre repose dans le fait que sa production ne se trouve pas dans les contrées occidentales. En effet, le poivre est essentiellement cultivé dans les régions de l’Inde et de l’Asie du Sud-Est. Dans tous les cas, l’utilisation du poivre est connue des Occidentaux au moins dès la période romaine, époque où ce dernier entre dans les circuits commerciaux. On sait alors que ces épices proviennent d’Orient et qu’elles sont introduites par les arabes sur les marchés de la consommation. Au Moyen-Age, le poivre est très rare en Europe et son prix très élevé. De cette époque provient le terme de « payer en espèces » c’est-à-dire payer en épices. Comme pour le sel, la valeur du poivre est alors telle, qu’il n’est pas rare de l’utiliser comme monnaie d’échange. En Allemagne, on utilise aujourd’hui encore le terme de Pfeffersack « un sac de poivre » pour qualifier quelqu’un de riche.

LE POIVRE ENJEU DE LA ROUTE DES INDES

Une partie du pouvoir des puissances occidentales s’est construit sur le contrôle que ces dernières pouvaient avoir sur le marché des épices. Les commercants italiens ont longtemps joui d’un quasi monopole du contrôle du poivre sur les marchés occidentaux grâce à leurs relations avec les marchands arabes, et c’est pour pouvoir eux-mêmes négocier avec les producteurs de poivre en Inde, et donc à la source, que les portugais ont cherché à se rendre par eux-mêmes en Inde, d’abord en contournant l’Afrique, puis en cherchant à atteindre les Indes en partant vers l’Ouest, ce qui de fil en aiguille allait entrainer la découverte de l’Amérique. En suivant ce raisonnement c’est donc bien au poivre que l’on doit la découverte du Nouveau Monde. Pour l’anecdote, notons qu’en découvrant l’Amérique, les occidentaux ont trouvé de nouvelles régions où le poivre se cultive de manière naturelle. D’autre part, la route des Indes par le contournement de l’Afrique a elle aussi entrainé la découverte de régions productrices. Au final, la multiplication des régions de production ont au fil des siècles rendu ce produit de luxe de plus en plus en plus accessible à tous. Son prix a dès la Renaissance commencé à fondre. Aujourd’hui vous pouvez vous ravitailler en poivre dans votre supérette pour moins d’1 euro. L’époque où vous aviez de l’or noir dans votre placard est donc bel et bien révolue.

LE POIVRE C’EST QUOI?

Le poivre tel qu’on le connait est une épice constituée à partir de différents types de poivriers. Les baies les plus communément utilisées sont celles du poivrier noir « piper nigrum ». En fonction du stade de la maturité de la baie, le poivre va être vert, blanc, noir ou rouge. Comme pour les olives ou pour les poivrons, la couleur du fuit provient en effet dans la plupart des cas de l’âge du fruit et non du type auquel il appartient. L’étymologie du mot poivre nous vient du sanskrit « pippali » qui a donné peperi en grec puis piper en latin. Cette origine en sanskrit nous rappelle les origines géographiques de ce dernier. Aujourd’hui, c’est toutefois le Viet-Nam qui s’avère être le plus grand producteur de poivre au monde. Avec une production d’environ 100.000 tonnes par an, le Viet-Nam couvre environ 1/3 de la production, loin devant l’Inde, le Brésil et l’Indonésie pour ne citer que les premiers de ce classement. Les conditions climatiques de l’Europe ne permettent toujours pas une culture de ce dernier, ce qui explique que le poivre constitue encore aujourd’hui une denrée exotique.

LES ETAPES DE LA PRODUCTION DU POIVRE

La culture du poivre s’effectue en plusieurs étapes que nous allons résumer ici. L’élément déterminant constitue la récolte. En fonction du type de poivre que l’on veut produire le moment de la récolte diffère. Pour le poivre vert, la récolte s’effectue par exemple bien plus tôt que pour la production du poivre noir. La 2nde étape est celle du battage. Il s’agit alors de retirer les baies des grappes. S’ensuivent ensuite le nettoyage des grains puis le séchage. C’est le plus souvent à partir de cette étape que ce dernier entre dans les circuits commerciaux. Toutefois, certains producteurs procèdent eux-mêmes aux étapes du broyage, de l’emballage et du stockage avant de vendre le produit à de plus importants négociants.

QUEL POIVRE CHOISIR?

Bien sûr, vous risquez de vous trouver surmené au moment de choisir votre pot de poivre dans le supermarché. Sur quels aspects devez-vous vous pencher afin d’effectuer votre choix? Comme nous l’avons déjà signalé, le degré de maturité des baies va avoir un rôle déterminant sur le produit final. Si l’utilisateur lambda ignore bien souvent les spécificités des différents poivres, les experts pourraient vous en livrer un véritable panégyrique pour chacun d’entre eux. Contentons-nous ici des principaux éléments à prendre en considération ; le poivre vert et le poivre blanc sont essentiellement utilisés pour leur relative douceur. Le poivre noir est beaucoup plus puissant et le plus piquant de tous les poivres. En ce qui concerne le poivre rouge, attention aux lieux communs. Ce dernier est cueilli alors que la baie a atteint sa maturation maximale. Il est moins fort que le poivre noir et sa puissance s’exprime beaucoup plus dans la subtilité, amenant le plus souvent une touche exotique. Enfin, si à l’âge du commerce équitable, vous souhaitez accorder une attention toute particulière à l’origine et à la fabrication des produits, le poivre en tant que produit exotique offre un certain nombre de produits, affiliés à tel ou tel label. Si vous voulez en savoir plus, rendez-vous par exemple sur le site de Fair Trade.