Les derniers mois de l’année offrent aux amateurs de bonne chère toujours de fortes intéressantes publications. Le Gault & Millau et le Michelin ont durant les dernières semaines révélé les nouveaux venus, étoilés ou toqués. Si la France reste un des hauts-lieux de la gastronomie dans la monde, il est inutile de rappeler que partout dans le monde on peut trouver d’excellentes tables, mettant à la fois en avant tradition et modernité, produits locaux ou exotiques. Sans aller bien loin, nous souhaitons aujourd’hui vous parler de nos petits voisins belges et luxembourgeois. Si on considère la petite taille de leur pays, on peut constater qu’en terme de densité de bonnes adresses ils n’ont pas grand-chose à nous envier.

La Belgique terre d’échanges et gastronomie aux multiples couleurs

Aux confins de l’Europe de l’Ouest et de l’Europe du Nord, entre langue romane et langue germanique, la Belgique reste un creuset culturel important. Le domaine de la gastronomie en Belgique reflète bien la pluralité de ces facettes. Lorsqu’on parle de la gastronomie en Belgique il faut sortir du lieu commun moules/frites. Certes les baraques à frites constituent une spécificité du pays, mais la Belgique a surtout durant les dernières années su améliorer sa réputation culinaire. En tout, près de 130 restaurants sont étoilés au guide Michelin. Avec 2 restaurants 3 étoiles, la Belgique se situe au 9ème rang mondial, belle performance si on considère que la Belgique n’occupe que la 77ème place en terme de classement par population. Les 2 restaurants 3 étoiles se trouvent d’ailleurs en terre flamande et ont peu de choses à voir avec la proximité de l’ogre francais et ses 27 restaurants 3 étoiles. C’est une cuisine basée sur les produits locaux que met en valeur Peter Goossens du Hof van Cleve. Au Hertog Jan de Bruges on met aussi en avant le terroir du plat pays et les noms de plat respirent bien toute la poétique de ce dernier. Ainsi vous y trouverez un turbot de Nieuwpoort et un pigeon de Steenvoorde. A côté de ces 2 tables qui selon la typologie Michelin valent le voyage, les quelques 130 autres restaurants étoilés permettent aux 4 coins du pays de faire de bonnes surprises et des découvertes diverses. Pour l’édition du Michelin 2018, 14 restaurants belges ont fait leur apparition parmi la liste des restaurants étoilés, dont « chambre séparée » de Kobe Desramaults dont nous vous avons parlé il y a quelques jours.

Le Luxembourg, un petit qui n’a rien à envier à ses voisins

Avec ses quelques 600.000 habitants, le Luxembourg est le petit poucet parmi les pays européens. Cette petite taille lui vaut d’ailleurs de ne pas disposer de ses propres guides gastronomiques Michelin ou Gault & Millau. Les références se trouvent listées dans une édition partagée avec le voisin belge. Cette association des 2 pays n’est d’ailleurs pas incongrue, ni en terme culturel ni en terme culinaire. Tout comme la Belgique, le Luxembourg est un creuset entre l’Europe latine et l’Europe Germanique. Sa gastronomie illustre bien cette dualité. En dépit de sa petite taille, les bonnes adresses ne manquent pas et les tendances des dernières années tendent à prouver que la scène culinaire luxembourgeoise est en plein essor. 76 restaurants luxembourgeois sont référencés dans le guide Michelin et 11 parmi eux sont récompensés par les prestigieuses étoiles. La palme d’or de la gastronomie luxembourgeoise revient toutefois à un restaurant italien. Le « Mosconi » situé au cœur du centre ville de Luxembourg, rend un bel hommage à la tradition gastronomique de l’Italie. Les produits sont directement importés d’Italie ; veau de Piémont, truffes d’Alba, ou encore tomates de Sicile sont mises en scène avec l’utilisation de produits aussi simples que le basilic ou la ricotta. Comble du bonheur, vous y trouverez un menu midi pour 44€. Alors, si vous faites un tour du côté du Grand-duché n’oubliez pas de vous y arrêter !