D’accord, c’est un peu comme un secret de polichinelle. Néanmoins, nous voulons le rappeler encore une fois: chez mamie, c’est toujours là que la nourriture a le meilleur goût. Qui n’est pas d’accord ? Les mamies savent tout faire et surtout très bien cuisiner. Finalement, cela ne nous a pas surpris qu’un restaurant décide d’employer des mamies comme cuisiniers.
L’Enoteca Maria à New York a pris cette mesure. Il n’y a pas de chefs célèbres dans la cuisine, mais ce sont des grands-mères de la région qui ont pris les commandes.

LES MAMIES CUISINENT – UN SUCCÈS CULINAIRE

Jody Scaravella, l’inventeur du concept, a passé la majeure partie de sa vie bien éloigné du monde de la restauration et de la gastronomie. Employé par les sociétés de transport public de New York pendant plus de deux décennies, ce n’est que plus tard que s’est défini son projet de génie. Au début, Enoteca était plus une passion, un passe-temps. Cela a commencé il y a plus de neuf ans. Il voulait recruter des femmes de différentes régions italiennes. La seule condition était qu’elles devraient cuisiner pour les invités un soir par semaine.

Maintenant, trouver des mamies pour faire la cuisine dans son restaurant n’est plus un grand défi. Elles se pressent au portillon. Ce sont donc des dames d’un certain âge et originaires de 23 pays différents qui cuisinent actuellement à l’Enoteca Maria. Pour les clients, il en découle bien sûr un avantage tout particulier. Cela leur donne l’occasion de goûter de la nourriture du monde entier.
Un autre point important qui contribue certainement à la popularité du restaurant est l’atmosphère familiale. De cet endroit se dégage un charme certain. La vie stressante de la ville de New York peut être oubliée l’espace d’un instant.

CUISINE TRADITIONNELLE

À ce stade, n’oublions pas de rappeler que les Etats-Unis sont les champions des plats tout prêts et des fast-foods. Ainsi, il n’est pas surprenant que la cuisine familiale de nos mamies connaisse un tel succès. Les cuisinières rapportent régulièrement l’enthousiasme avec lequel les clients savourent leurs petits plats. Ils ne tarissent pas d’éloges et haussent souvent les épaules d’incrédulité devant un tel régal. Pourtant, il ne s’agit bien que d’une cuisine traditionnelle, bien éloignée des concepts des restaurants étoilés.

En tout cas, si vous souhaitez vous y arrêter dans le cadre d’un voyage à New York, soyez prévenus. La popularité d’Enoteca Maria a conduit à une longue liste d’attente. Une inscription au préalable est donc obligatoire si vous envisagez de découvrir la cuisine de nos super mamies.