Berlinois de 30 ans, Benjamin Miller travaille depuis plus de 10 ans dans la compagnie de croisière AIDA. Nous l’avons rencontré et il nous parle de sa carrière de cuisinier et des expériences qu’il a pu accumuler durant les dernières années.

Les débuts de carrière : un parcours rapide jusqu’à l’Aida

Très tôt, Benjamin a su qu’il voulait faire de la cuisine son métier. Dès l’âge de 13 ans, il a commencé à se faire un peu d’argent de poche en aidant dans un service de catering. Cette expérience a été l’élément déclencheur et c’est en toute logique qu’il s’est lancé à 16 ans dans une formation de cuisinier. Il a eu alors la chance de pouvoir faire ses classes dans un hôtel 3 étoiles de Berlin, l’hôtel Sylter Hoh. Après 2 premières expériences professionnelles berlinoises et âgé de 19 ans seulement, Benjamin décida de se mettre à la recherche d’un poste de cuisinier hors des frontières de l’Allemagne. A l’époque déjà, l’expérience à l’étranger était recommandée aux jeunes cuisiniers pour renforcer leur CV. Comme l’idée de travailler sur un bateau lui avait déjà traversé l’esprit, Benjamin envoya une de ses nombreuses candidatures à la compagnie de croisières Aida. C’est directement durant l’entretien que Benjamin recut une offre d’emploi en tant que 3ème cuisinier (équivalent de demi-chef).

Vivre et travailler sur un bateau à travers le monde

Sur le bateau, les conditions de vie mais aussi de travail diffèrent grandement de celles que l’on peut rencontrer à terre. Parmi, les aspects négatifs, Benjamin déplore l’éloignement de la famille et des amis mais il présente avec beaucoup d’engouement tous les aspects positifs qu’un tel travail présente. Tout d’abord, travailler dans une entreprise d’une telle envergure et à travers le monde permet de découvrir tous types de produits et différents styles de cuisine. Le travail s’effectue dans un environnement international et la rencontre avec des personnes du monde entier et de tous horizons permet une ouverture d’esprit enrichissante. Bien sûr, l’aspect voyage est également extrêmement épanouissant. Les croisières qu’encadrent Benjamin l’emmènent aux quatre coins du monde et les différentes haltes lui ont permis de découvrir un grand nombre de pays et de cultures.

Ascension professionnelle et possibilité de carrière

Avec grand enthousiasme, Benjamin nous parle de la rapidité avec laquelle il a pu gravir les échelons dans la hiérarchie de la cuisine avec la compagnie. Promu 2ème cuisinier dès sa 2ème campagne, il passe 1er Cuisinier (Sous-Chef Junior) l’année suivante puis Sous-Chef encore un an plus tard. Benjamin souligne que chez Aida une évolution hiérarchique dépend plus de la qualité du travail que de l’âge et de l’expérience. Il estime qu’une telle ascension n’aurait pas été possible dans la gastronomie classique. En novembre 2011 , 3 ans et demi seulement après ses début chez Aida, il est nommé Chef de Cuisine du Rossini (le restaurant gourmet des bateaux Aida) à l’occasion d’une croisière sur le AIDAaura, un des plus petits des navires de la compagnie. Depuis, il a régulièrement occupé cette position. Avec la mise en mer en 2017 du AIDAperla, il dirige maintenant les opérations pour tous les restaurants de ce bateau.

Les créations de Benjamin

Chef de Cuisine voyageant aux quatre coins du monde, Benjamin a au quotidien la possibilité de choisir les meilleurs produits sur les marchés locaux et de laisser libre court à son inspiration. Il nous présente ici quelques-unes de ses créations.

Thon jaune / Wasabi / Sepia / Basilic

 

Truite saumonée / Safran / Fèves Tonka / Gremolata / Carottes

 

Agneau du Limousin / Céleri-rave / Antipasti

 

Noix de Saint-Jacques / Noix noire / Purple Curry / Framboises / Cresson

 

Prix du Best Dish Award :

« Der Wilde Dieb im Gemüsebeet » – Voleur sauvage sur un lit de légumes

Faon / légume-racine / poivron fumé / carotte ancienne / couscous